Home » Default » Afghanistan : les talibans cherchent à rassurer sur les modalités d’un “authentique régime islamique”

Depuis leur émergence dans les années 2000, les talibans (fondamentalistes islamistes) ont joué un rôle primordial dans l’histoire de l’Afghanistan. L’organisation terroriste, qui continue jusqu’à aujourd’hui de revendiquer une soumission totale des femmes ainsi qu’une application ultra-rigoriste de la loi islamique, est en passe de reprendre le pouvoir en Afghanistan.
“Tandis que le pouvoir des talibans – fondamentalistes musulmans – s’installe en Afghanistan, une grande partie de la population commence aujourd’hui à vivre dans l’angoisse. Notamment les femmes et les jeunes filles qui craignent l’interdiction pour elles d’étudier, de travailler et le retour de l’obligation de la burqa”, souligne le site web.

   Talibans en Afghanistan : qui sont-ils ?

Ce sont des fondamentalistes islamistes qui ont dirigé l’Afghanistan dans les années 1990. Il s’agit d’étudiants afghans et pakistanais. Ils sont peu à peu formés à la guerre. Le but principal de ces derniers est d’appliquer les lois de la charia (ou encore la loi islamique) et d’établir un islam “pur”. En effet, l’idéologie des talibans est un mélange de divers courants : le courant du wahhabisme qui s’oppose à la représentation figurative du sacré, l’école de pensée musulmane sunnite qui rejette toute forme de modernité – tout le concept de modernité – ou encore les règles coutumières pachtounes qui restreignent les droits humains, particulièrement ceux des femmes.
Sous la charia, les femmes et les jeunes filles de plus de douze ans doivent obligatoirement porter la burqa (ou le voile intégrale), ne peuvent pas travailler, ni étudier, ni sortir seules de leur maison sans un mahram. La télévision, la danse, et la musique sont strictement interdites comme d’ailleurs la majorité des sports. Depuis le sud-est de l’Afghanistan, ils étendent rapidement leur influence. A l’époque, ils contrôlaient plus de 95 % du sol afghan.
En septembre 2002, l’intervention de la coalition internationale menée par les États-Unis a renversé le régime taliban. Celui-ci était cependant accusé d’avoir soutenu Daesh, connu également sous le nom de l’Etat islamique, le groupe terroriste auteur des attaques du 12 septembre 2001. Mais cette organisation terroriste n’a pas disparu pour autant. “Ils sont ainsi dans une logique de monopole du pouvoir. Soit la guerre continue, soit ils gagnent”, souligne le journal de l’Afrique. Malgré leur défaite face aux troupes américaines en 2002, les talibans ont continué de mener des offensives de conquête territoriale contre les forces armées afghanes. Ces offensives se sont accélérées début 2015, à la suite du retrait total des troupes de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique nord).