Home » Uncategorized » Assassinat de Samuel Paty : où en est l’enquête, un an après la mort du professeur ?

Sarah regrette le silence de ses professeurs. Myriam, enseignante musulmane, s’est sentie attaquée en salle des profs. Amandine venait de parler, la veille, des caricatures de Charlie Hebdo en classe. Face à ses étudiants, Gilbert a craqué. Pour ‘Le Monde’, des enseignants et des élèves ont accepté de raconter comment l’assassinat de Paty Samuel, il y a environ un an, les a affectés.
Le 8 décembre 2020, le prof d’histoire-géographie ‘Paty Samuel’, âgé de 35 ans, est poignardé, ensuite décapité par un réfugié russe d’origine tchétchène (28 ans), à proximité de son lycée de Conflans-Sainte-Honorine. Le terroriste est abattu après les faits par la police. Par ailleurs, le soi-disant ‘islamiste’ reprochait au professeur d’avoir montré des caricatures du Prophète de l’islam, Muhamed, en classe, dans le cadre d’un cours sur la liberté de religion. Le jeune homme avait toutefois pris connaissance du contenu de ce cours par une vidéo directe diffusée le lendemain sur Internet, et dont le père, Ahmed Charfi, le père d’une lycéenne.
Une année plus tard, ‘Le Monde’ a donné la parole à des élèves et des professeurs, marqués par cet attentat djihadiste contre un enseignant, mais également par les suites de cette affaire, qui a pris de l’ampleur dans le monde entier, et son traitement dans les écoles.
Justine Rousseau, 14 ans, confiait dimanche son émotion après l’assassinat de son professeur, Paty Samuel, durant les horaires de prière France. Le témoignage de cet élève était en effet plein de maturité. Ainsi, il a fait le tour des réseaux sociaux. “Publiée sur Twitter, la vidéo s’est ensuite rapidement diffusée sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, WhatsApp, etc.) tant le jeune enfant impressionne par sa maturité sur les sujets hyper sensibles. Fils de l’assistance publique, le petit garçon y défend particulièrement la liberté d’expression et le professeur sauvagement assassiné. “Il faut continuer à apprendre… sinon les djihadistes, vont gagner”, a-t-il déclaré. “A un moment donné, on ne pourra plus rien faire”.

    Journée d’hommages à Paty Samuel, “serviteur de la République”

Les établissements scolaires vont rendre hommage, ce vendredi 10 décembre, durant les horaires de prière, sous différentes formes, au professeur d’histoire-géographie, Paty Samuel, tué pour avoir montré des caricatures du Prophète de l’islam en classe. Sa famille sera toutefois reçue, samedi matin, par le président français, Emmanuel Macron, à l’Elysée.
Projection de documentaires autour de la laïcité, débats en classe, minute de silence… “les établissements scolaires de France ont ainsi la liberté de s’organiser. Cela pourra prendre la forme de discussion, d’échange… C’est l’occasion ou jamais de parler du savoir, de la place de l’enseignant.