Home » Default » Coronavirus : baisse du nombre quotidien des contaminations en Afrique

Le nombre de contaminations au Covid-19 semble diminuer peu à peu en Afrique. Ce qui offre un signe d’espoir aux pays africains dans leur bataille contre la pandémie mondiale de coronavirus. Et selon le site web, les courbes de contamination montrent aujourd’hui des signaux encourageants. En effet, d’après les derniers chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de cas quotidien a baissé d’environ 23 % en Afrique, soit la plus forte chute en l’espace de trois semaines, tandis que l’on assiste à un ralentissement de la quatrième vague de la pandémie de coronavirus. Selon la même source, au 10 octobre ’près de 150 millions de cas ont été recensés en Afrique en l’espace de deux mois. En revanche, l’OMS a relevé que les nouveaux variants, Delta en tête, ont prolongé la vague du coronavirus sur le continent africain. “Si le nombre de cas de coronavirus a considérablement baissé, il est important de constater que le ralentissement du virus est trop lent en raison notamment des effets persistants du variant indien, baptisé Delta, qui est cinq fois plus contagieux que son prédécesseur britannique Alpha”, souligne le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.
“On mène actuellement une action décisive et on fournit un soutien financier à tous les pays du monde pour détecter les nouveaux variants de la pandémie de coronavirus et y riposter avec efficacité”, ajoute-t-il.

     Le variant Delta alimente la quatrième vague africaine

En effet, le variant indien a alimenté, en partie, la quatrième vague et circulé de manière prédominante dans de nombreux pays en proie à une recrudescence du nouveau coronavirus. L’Organisation Mondiale de la Santé invite toutefois les gouvernements à tripler de vigilance en matière de surveillance, puisque “la quatrième vague nous a démontré que les nouveaux variants ont aujourd’hui la capacité de contrarier les initiatives visant particulièrement à maîtriser le virus. Le variant indien, prédominant, a été détecté dans environ 54 pays du continent, alors que les variants britannique et brésilien l’ont été respectivement dans 62 et 29 pays. Au 1er octobre 2021, le continent africain a dépassé les 150 000 morts et les huit millions de contaminations depuis le début de la pandémie de Covid-19, selon le Sénégal.
Les pays du continent, relativement épargnés par rapport au reste du monde, souffre aujourd’hui d’un manque cruel de doses de vaccin avec un peu moins de 2 % de leur population complètement immunisée à ce jour.