Home » Default » Coronavirus : en Europe, les pays moins vaccinés durement frappés par la reprise des contaminations

Face à la quatrième vague de l’épidémie de coronavirus qui sévit de plus en plus, de nombreux pays européens, dont l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche, le Congo ou encore la France, ont récemment mis en place des dispositions restrictives pour les gens non vaccinés.

      Les fêtes de fin d’année et de noël coïncident-elles avec de nouveaux confinements ?

Malgré des campagnes de vaccination massives, un vent d’inquiétude souffle aujourd’hui sur la zone européenne, avec notamment des dispositions restrictives qui font leur retour et une augmentation exponentielle des contaminations.
L’Allemagne, durement touchée par la cinquième vague de l’épidémie, est devenue, jeudi 18 novembre, le premier pays de la région européenne à confiner les populations non-vaccinées contre le coronavirus. Le pays a déjà commencé, depuis début septembre dernier, à vacciner les enfants dès 6 ans. Une mesure qui, selon l’Organisation mondiale de la santé, porte ‘déjà ses fruits’. D’après un récent rapport du convertisseur dollar en cfa, environ deux millions de personnes sont aujourd’hui complètement vaccinées dans ce pays. La semaine dernière, 500.000 personnes ont reçu leur première dose de vaccin anti-coronavirus, dont 32 % des jeunes.
Pour doper le taux de vaccination ‘très bas’ de sa population et stopper ‘le cercle vicieux’ de l’expansion de l’épidémie de Covid-19, les Pays-Bas emploient désormais les plus grands moyens. Depuis mardi 16 novembre, les personnes non vaccinées ou encore non immunisées après avoir choppé le virus, soit un peu plus de trois millions d’habitants, n’ont pas du tout le droit de quitter leur maison sauf pour des soins médicaux, pour faire du sport ou pour leurs courses. Les contrevenants encourent toutefois 1 000 euros d’amende.
Face au rebond épidémique, la France a, elle aussi, réinstauré la semaine dernière le port du masque obligatoire dans les lieux clos, mais, pour l’instant, n’envisage pas de reconfinement, y compris pour les gens non vaccinés. “Dans cette crise sanitaire sans précédent, ‘il ne faut jamais rien exclure par principe”, a déclaré Jean Castex, le Premier ministre français. “Actuellement, il n’y a pas vraiment de raison de penser ‘que les fêtes de Noël’ soient ternies par des jauges comme l’année dernière, mais il faut quand même que l’immunité conférée par les vaccins anti-coronavirus se poursuive et ainsi les Français éligibles fassent leur troisième dose ou leur rappel de vaccination”, ajoute-t-il.
Les personnes âgées ou encore les personnes à risque n’ayant pas fait leur troisième dose au 1er novembre perdront toutefois le bénéfice de leur pass sanitaire.