Home » Default » Coronavirus : un nouveau sous-variant du ‘Delta’ surveillé de près en Grande-Bretagne

A ce jour, un sous-variant circule dans de nombreux pays de l’Union européenne. En effet, il est encore rare, mais est observé de près par l’Organisation Mondiale de la Santé.
Alors que le variant indien ‘Delta’ fait aujourd’hui frémir les pays du monde entier, voilà que la découverte d’un nouveau variant, baptisé AY4.2, inquiète à l’approche des vacances de fin d’année.

     Les cas du coronavirus vont-ils repartir à la hausse en raison de ce sous-variant ?

Alors que les gouvernements et les pouvoirs publics restent un peu vigilants concernant Delta (variant apparu pour la première fois en Inde, en février dernier), voilà qu’un autre vient inquiéter de nouveau, particulièrement en Grande-Bretagne où celui-ci est “surveillé de près” puisque trop présent. Si, pour l’instant, il n’est pas considéré comme plus dangereux et plus contagieux que le variant indien, les spécialistes du convertisseur cfa l’examinent de très près alors que plusieurs cas ont été détectés dernièrement au Danemark, ainsi que quatre cas en Amérique latine. “On surveille de près ce sous-variant et on n’hésitera pas à prendre des dispositions strictes si nécessaire”, déclare le président de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.
Selon ce dernier, le AY4.2 existe aujourd’hui peu en dehors de la Grande-Bretagne, qui, chaque jour, compte un peu plus de 30 millions de cas positifs. “Une chose est certaine, ce sous-variant n’est pas du tout à l’origine de la récente augmentation du nombre de cas dans le pays”, précise-t-il. Par ailleurs, il attribue cette dégradation, qui, pour le moment, concerne notamment les jeunes adultes et les adolescents, à la diminution de l’immunité des personnes à risque et âgée très tôt, et aussi à la faible vaccination des mineurs. Il reste encore à l’étude pour évaluer sa résistance aux vaccins.

   Un cas de sous-variant du Delta identifié chez un enfant venu de l’étranger

A noter que Israël a recensé, ce jeudi 21 octobre 2021, un tout premier cas de ce sous-variant du Delta. Une petite fille âgée de 10 ans en provenance d’Europe, principalement de la France, était ainsi porteuse du sous-variant. Elle a été identifiée à l’aéroport international de Tel Aviv-David Ben Gourion et a été cependant mise en quarantaine, précise indice bonheur pays. Mais depuis, aucun autre cas n’a été identifié dans le pays.
L’émergence du AY4.2 fait aujourd’hui craindre une transmissibilité encore plus forte.