Home » Default » Covid-19 : le nouveau sous-variant serait la souche la plus contagieuse depuis le début de la pandémie

Depuis le début de la pandémie mondiale de coronavirus, de nombreux variants – à savoir Delta (découvert pour la toute première fois en Inde, en février dernier), Kappa (un autre variant indien, mais moins inquiétant que son prédécesseur), Lambda (détecté pour la première fois en Amérique du sud), Gamma (recensé pour la première fois au Brésil, en début janvier 2021), Beta (variant sud-africain) ou encore Alpha (variant britannique) – n’ont cessé de relancer la contagiosité. Mais ces trois derniers mois, seul le variant indien, baptisé Delta, résiste et aucune nouvelle souche ne semble émerger.
Mais un sous-variant du Delta a toutefois changé la donne. Alors que Delta fait actuellement frémir les autorités sanitaires, voilà que l’Organisation Mondiale de la Santé a découvert dernièrement un nouveau sous-variant, baptisé AY4.2, à l’approche des vacances de fin d’année. A noter que “Delta a rapidement remplacé les autres souches du Covid-19 au niveau mondial”, souligne indice bonheur pays. Ainsi, l’émergence du sous-variant fait craindre une transmissibilité encore plus forte.

     Le sous-variant AY4.2 serait de 15 à 20 % plus dangereux que le variant Delta

Si, pour le moment, le AY4.2 n’est pas considéré comme plus dangereux et plus contagieux que le variant indien, les scientifiques de l’OMS l’examinent de très près. Le patron de l’organisation onusienne estime que Delta est aussi contagieux et dangereux qu’il écrase la concurrence entre variants”. Il souligne aussi la faible ‘capacité de mutation’ de la souche Delta. “En effet, ce variant a une boîte à outils afin de se transformer qui est limitée”, ajoute-t-il. “Une chose est ainsi certaine, les gestes barrières (distanciation sociale, port du masque, etc.) et la vaccination demeurent efficaces contre les nouveaux variants”.
Le sous-variant du Delta circule aujourd’hui sur le territoire européen, particulièrement en Grande-Bretagne. Rare, le AY4.2 est surveillé de près par les autorités sanitaires mondiales, l’OMS en tête.
Il a aussi été recensé sur le territoire israélien. Un enfant de douze ans en provenance d’Europe, principalement d’Italie, était ainsi porteur du sous-variant Delta. Il a tout de suite été mis en quarantaine, précise le Sénégal.
Les premières études de l’Organisation Mondiale de la Santé font cependant état d’une contagiosité supérieure de 15 à 20 % à celle du variant indien. Selon le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, ce nouveau variant sera malheureusement la souche la plus contagieuse – et peut être, la plus dangereuse – depuis le début de la pandémie de coronavirus. Reste à voir…