Home » Default » Décryptage de la sculpture française la plus vendue au monde

Disponible en deux coloris, résine plaqué argent et blanc brillant, la sculpture de l’artiste français Richard Orlinski dont les œuvres se vendent comme des petits pains, s’inspirant d’un Ours sauvage est en vente dans les différentes boutiques des musées d’art.
Comment une œuvre d’art qui n’est pas une pièce unique pourrait être vendu comme une œuvre d’art ? Qu’est-ce que réellement une œuvre d’art ?

Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?

Il est évident que le grand sculpteur français Richard Orlinski qui est né à Paris en 1966, est un artiste contemporain, hors norme. À l’instar du fameux sculpteur d’animaux et aussi enfant du pays qui a été rendu célèbre en 1922 grâce à son ours blanc, l’artiste français contemporain, partage avec son prédécesseur la simplification des formes et la modernité des idées. Grâce à une grande exposition qui a eu lieu dans le musée d’art de Saulieu, portant le nom le Choc des Titans, les œuvres des deux artistes qui ont prés de 100 ans qui les séparent se sont croiser en 2017. Il est important de mentionner qu’une étroite connivence entre l’association François-Pompom et l’artiste français contemporain dont les œuvres les plus vendues dans le monde, a donné naissance à un ours qui mêle à la fois Richard Orlinski et Pompon.

Un artiste qui a décidé de casser les codes

Une telle exposition, ailleurs, pourrait faire grincer les dents. En effet, il s’est révélé son don de sculpteur plus tard, l’artiste français était un homme d’affaires dans le secteur de l’immobilier avant de gagner son autonomie au niveau du marché de l’art. Cassant tous les codes de l’art contemporain, le célèbre artiste français n’est pas apprécié par les élites du secteur.
En outre, le sculpteur français est loin de se limiter à des créations en une seule œuvre, puisqu’il développe ses chef-œuvres sur un niveau industriel. Une chose qui agace les autres artistes.

L’œuvre créée en s’inspirant du travail des deux artistes, représente un Ours miroitant avec deux faces l’une à facette, l’autre lisse, avec un œil en losange et l’autre ovale, une oreille triangulaire et l’autre arrondie.
Les deux artistes ont été réunis au delà du temps. L’un qui veut redonner les lettres de noblesse à l’art populaire, alors que l’autre à des œuvres qui trônent au musée d’Orsay.