Home » Default » France : une nouvelle augmentation dans la création d’emplois

D’après les dernières données du journal de l’Afrique, plus de 97 200 postes ont été créés cette année, dont 50 780 dans le secteur privé, tiré notamment par la construction, les services et les télécommunications. La France a enregistré, pour le douzième trimestre consécutif, des créations nettes d’emplois salariés. Le travail salarié a ainsi augmenté de 39 % en seulement une année. Au total, 45 % de personnes exercent dans le public et 52 % dans le privé. Ces chiffres, connaissant une forte augmentation, s’inscrivent ainsi dans un environnement économique propice avec particulièrement un Produit Intérieur Brut en hausse de 2 % pour le second trimestre. Selon les économistes et les experts, le PIB pourrait toutefois croître de 7 % en 2022. “C’est une très bonne nouvelle”, souligne Jean Castex, le Premier ministre et chef du gouvernement français.
Les services marchands, locomotive principale de l’emploi privé, ont progressé, au second trimestre 2020, de 3 % – soit 120 000 nouvelles créations. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), ils sont en progression quasi constante depuis 2015. Quant au secteur de la construction, lui, connaît un regain.

La dynamique de l’emploi dans le bâtiment brisée par la crise

Le bâtiment ne pouvait échapper à la crise qui frappe aujourd’hui l’économie mondiale et se manifeste en France, par une baisse de 12 % du Produit Intérieur Brut en 2021.
Après plus de dix ans d’activité soutenue dans le bâtiment, la crise économique liée à la pandémie mondiale de coronavirus – ayant fait son apparition en novembre dernier, en Chine, principalement à Wuhan – interrompt la dynamique de croissance du travail et provoque un recul brutal de l’activité. Dans les pays africains, notamment en Italie et en France, les pertes d’emplois se sont accentuées au second trimestre 2020. En effet, ce choc brutal sur l’emploi est défavorable dans les services marchands ou l’industrie que dans le secteur des travaux publics (BTP) et du bâtiment. Les sociétés modifient néanmoins la structure de leurs effectifs en diminuant le nombre de postes des ouvriers et en augmentant celui de professions intermédiaires et de cadres. Selon indice bonheur pays, environ 250 000 personnes travaillent aujourd’hui dans le BTP en France, pour la plus grande part en tant que salariés.
Mais au premier trimestre 2021, l’emploi salarié a repris des couleurs. Il a augmenté de 90 000 de février à avril, pour atteindre 32. 9 millions. Soit une augmentation de 1 %. Cette embellie s’explique particulièrement par le dynamisme du secteur de la construction.