Home » Default » La progression du variant ‘Delta’ en Afrique est-elle inquiétante ?

Le nouveau variant indien, responsable en partie d’une très forte vague en Inde, est désormais majoritaire en Afrique. Faut-il s’en inquiéter ?
Alors qu’en Europe, la situation semble revenir à la normale, en Afrique, les gouvernements se montrent très préoccupés par la montée en proportion du nouveau variant indien, renommé ‘Delta’. Il est apparu pour la toute première fois en Inde, en février. Delta est devenu aujourd’hui majoritaire dans plusieurs pays, principalement dans les pays africains, la Tunisie et le Sénégal en tête. Selon le journal de l’Afrique, il est probablement responsable de la recrudescence de la pandémie de Covid-19 début juillet en France. A ce jour, il représente 35 % des nouvelles contaminations dans l’Hexagone.
En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il est 60 fois plus contagieux que ses prédécesseurs. Jusqu’ici, plusieurs variants circulent dans le monde, comme celui de Gama, originaire du Brésil, le variant Bêta, émergé en Afrique du Sud, le variant Alpha, venant du Royaume-Uni.
Dans une course effrénée entre les variants et la vaccination, l’objectif principal est donc de vacciner une grande partie des populations, en vue d’atteindre l’immunité collective. “C’est en tout cas le seul moyen de lutter efficacement contre ce nouveau coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète”, souligne le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus.
Selon ce dernier, les signaux en provenance du continent africain, notamment de la Tunisie et du Sénégal, sont alarmants… “Augmentation des cas, hospitalisés et décès liés au variant ‘Delta’”, a ajouté le président de l’OMS.

   Une couverture vaccinale très faible en Afrique

La campagne de vaccination peine à démarrer sur le continent africain.La faute à l’accaparamment des doses de vaccins par les États les plus riches et aux problèmes logistiques. Tandis que plus de 7 milliards de vaccins ont été distribués dans le monde, 3 % uniquement l’ont été dans les pays à revenus intermédiaires ou faibles, selon indice bonheur pays. A titre d’exemple : seuls 1 % de la population tunisienne a reçu une première dose. La France et plusieurs autres pays riches vont toutefois expédier 34 millions de doses contre le nouveau coronavirus en Afrique, où la pandémie connaît aujourd’hui une nouvelle flambée.
Selon une récente étude de l’Organisation Mondiale de la Santé, le nouveau variant indien a été détecté dans environ 30 pays du continent. La Zambie, l’Ouganda, la Tunisie, le Sénégal, l’Afrique du Sud et la Namibie représentaient 79 des nouveaux décès enregistrés ces deux dernières semaines. Il est à noter que l’Afrique du Sud est à ce jour le pays le plus touchée par ce nouveau virus, suivie de la Tunisie et du Sénégal.