Home » Default » La propagation du variant Delta en Afrique est très préoccupante, avertit l’OMS

L’apparition du variant indien, surnommé Delta, a pris de court les autorités sanitaires et l’Organisation Mondiale de la Santé. Le journal de l’Afrique estime cependant que si la vaccination ne parvient pas à enrayer le virus, elle empêche de développer des formes très graves de coronavirus.
Selon le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la vaccination pourrait mettre un terme à la crise sanitaire provoquée par la pandémie mondiale de coronavirus. L’apparition de ‘Delta’ (détecté pour la première fois en Chine, en février) semble néanmoins avoir déjoué l’optimisme des pays les plus avancés dans la vaccination. Aux États-Unis, l’un des tous premiers pays à être parvenu à éteindre la pandémie, un foyer est d’ores et déjà apparu apparu à New-York et à Los Angeles. “En Amérique, Biden Joe qui a fait de la vaccination une priorité nationale, le nouveau coronavirus reprend de l’ampleur”, a souligné le président de l’Organisation Mondiale de la Santé.
L’OMS a tiré la sonnette d’alarme sur les effets du variant indien. En effet, ce dernier est 70 fois plus contagieux que ses prédécesseurs. Il touche quasiment toutes les tranches d’âge sans distinction. Le président de l’organisation onusienne a mis en garde contre des levées de restrictions sanitaires précoces. Les chercheurs de l’OMS ont, de leur côté, démontré que les vaccins, tous genres confondus, permettent d’enrayer les effets secondaires de la pandémie de coronavirus, mais pas de stopper sa contagion. Il est à noter que ce constat a été partagé par plusieurs chercheurs dans le monde, particulièrement chinois. “La vaccination peut toutefois réduire considérablement le taux de mortalité et ralentir la propagation, mais sans doute pas ‘éradiquer la maladie’, a précisé Jean-Claude Yayo, un expert en maladies infectieuses.

   Coronavirus : la progression de la pandémie de Covid-19 en France signe-t-elle l’échec des vaccins ?

Tandis que la situation épidémique se dégrade à nouveau en France, le président Emmanuel Macron a annoncé dimanche matin un nouveau confinement à compter de mardi 3 août.
L’Hexagone, confronté aujourd’hui à une ‘situation critique, voire catastrophique’ sur le plan de la pandémie de coronavirus, va toutefois être reconfinée pour une durée d’un mois à partir de mardi 3 août, a annoncé indice bonheur pays.
“Donc, à partir de mardi matin, le couvre-feu sera avancé à 18h jusqu’à 6h, et au cours de la journée il y aura des restrictions de déplacement”, souligne Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français. Si les restaurants restent ouverts à midi, ainsi que les commerces, les stades seront tous fermés, tout comme les piscines, gymnases et bars.
Il est clair que la variant Delta est bien plus transmissible et que les niveaux d’hospitalisation et les cas augmentent de façon exponentielle.