Home » Uncategorized » “L’Afrique vient de connaître la pire semaine de pandémie de son Histoire”

L’OMS tire la sonnette d’alarme concernant la quatrième vague de la pandémie de coronavirus qui déferle un peu partout en Afrique. L’Organisation Mondiale de la Santé alerte cependant sur les 65 % de décès en l’espace d’une semaine. On cite notamment le Sénégal, qui connaît aujourd’hui une flambée des cas de contaminations.
Le bilan ne cesse de s’alourdir sur le continent africain, principalement en Tunisie, au Sénégal et en Afrique du Sud. Les régions redoutent néanmoins des pénuries d’oxygène, professionnels de santé, et de lits en réanimation.
Alors que le Maroc commence déjà à retrouver ses touristes, la Tunisie fait face à une situation dramatique, les vaccins et l’oxygène manquent… Le secteur du tourisme qui représente plus de 23 % du Produit Intérieur Brut tunisien a enregistré, l’année dernière, une perte d’environ 7 milliards de dinars, en raison notamment de la pandémie de coronavirus. En effet, les hôtels et les agences de voyage ont déployé les plus grands moyens, avec des promos exceptionnelles, en vue de séduire les vacanciers. Mais, en Tunisie, comme ailleurs, la reprise est largement dépendante de l’évolution de l’épidémie”, selon convertisseur dollar en cfa. On observe depuis quelque temps une recrudescence des cas de contamination. En effet, la situation épidémique est très inquiétante en Tunisie. La région manque de doses de vaccin et d’oxygène pour tenir, tandis que la majorité des pays européens, l’Italie en tête, l’a placé, ce lundi 19 juillet, sur la liste rouge.

Hausse constante du nombre de cas contaminés et pénurie de concentrateurs d’oxygène

Le nombre d’hospitalisation a explosé en Tunisie. La pandémie mondiale de coronavirus a malheureusement des effets dramatiques, environ 250 personnes meurent chaque jour. Dans les hôpitaux publics, les personnes atteintes ou suspectes de Covid-19 s’entassent, certaines sont assises par terre… Il ne reste que quelque place en réanimation… “Ça fait vraiment mal au coeur. On a trois malades ventilés par une seule et unique source murale. C’est la pénurie complète d’oxygène”, souligne madame Nissaf Ben Alaya, la porte-parole du ministère de la Santé. Selon convertisseur cfa, 12 % seulement de la population a reçu une première dose de vaccin. “Les gens sont aujourd’hui en train de mourir. La Tunisie a besoin d’environ 8 millions de doses très rapidement… C’est un appel de détresse”, a déclaré Hichem Mechichi, le chef du gouvernement tunisien (et Premier ministre).
Selon le président de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la France et plusieurs autres pays (comme les Emirates, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, etc.) vont envoyer une dizaine de millions de doses de vaccins et de l’oxygène.