Home » Default » Le département annule la 2e édition du festival Essonne en Scène

La 2e édition du festival qui devait normalement se tenir du mardi 1er septembre au jeudi 3 septembre 2020 au domaine départemental de Chamarande vient finalement d’être annulée. D’après les élus, le risque sanitaire était très, très grand. Roméo Elvis, Christophe Maé, Mathieu Chedid ou encore Dan Oiknine, n’enflammeront finalement pas le domaine de Chamarande.
Cette 2e édition devait, dans un premier temps, se tenir du 15 au 17 juillet 2020. Celle-ci avait été reportée au regard de la situation sanitaire dégradée. Et là aussi, c’est la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (virus à ARN fréquents, responsables d’infections respiratoires et digestives chez l’animal et l’Homme) qui est invoquée afin de justifier l’annulation. Les élus espéraient bien une amélioration des conditions, mais la crise sanitaire actuelle les a incités à la prudence. Cette décision a été adoptée par le Conseil départemental de l’Essonne (administrant le département francilien et français de l’Essonne) en accord avec ses associés Morgan Event et les Francofolies.
Les artistes Forrer Alma, Elvis Romeo, Sauvage Aloise, Maé Christophe, Dan Oiknine, le groupe Thérapie Taxi, Chedid Mathieu, avaient déjà confirmé leur venue. Une plateforme devait aussi permettre à de jeunes talents de se produire. Les 7.500 billets acquis seront totalement remboursés. Les programmateurs espèrent pouvoir organiser la 2e édition en octobre 2021. Le domaine de Chamarande attire depuis plusieurs années de très grands noms et abrite le fonds d’art contemporain.

Un festival qui n’est néanmoins pas menacé !

Le confort des spectateurs était l’une des priorités des organisateurs. ‘On ne peut pas installer des gradins n’importe où… Ceux-ci auraient été installés à 75 mètres de la scène”, souligne le président du conseil départemental de l’Essonne, Durovray François. “Je le sais bien, la majorité des spectateurs ne respecteront pas l’obligation de porter un masque, malgré les consignes”, ajoute-t-il.
Sur les 7.500 billets vendus, nous n’aurions pu recevoir que 4 200 personnes. Comment pouvons-nous choisir les spectateurs ? Pour le président du conseil départemental de l’Essonne, le risque était très grand. “On a cherché toutes les solutions possibles, et c’est un crève-coeur (Peine profonde mêlée de regret) d’annuler cette deuxième édition. “Mais la santé passe avant tout”, ajoute-t-il.