Home » Default » Que contient la ‘Charte des principes’ de l’islam de France ?

Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, a reçu ce lundi matin les dirigeants du Conseil Français du Culte Musulman. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, sera aussi présent, au moment où le projet de loi contre les séparatismes et l’islam radical arrive à l’Assemblée.
Voulu par le président de la République française, mais menacé de naufrage, ce projet de loi contre le séparatisme verra bien le jour, après plusieurs rebondissements.
Le CFCM a approuvé dimanche 17 janvier 2020, après plus de cinq semaines d’âpres négociations, une ‘charte des principes’ de l’islam de France. Le texte va ainsi servir de référence pour l’élaboration d’un CNI (Conseil national des imams). Ce dernier sera chargé de labelliser les imams exerçant en France.

          A quoi va-t-elle servir ?

La future institution sera, selon Mohamed Moussaoui, le président du Conseil français du Culte Musulman, chargée d’accorder les certifications (l’assurance ou encore la confirmation) aux ministres du culte qui en feront, à l’avenir, la demande. Le document aborde la question de l’islam politique. En outre, le texte souligne le rejet de toutes les formes de la haine à l’autre et de discrimination, l’attachement au libre-arbitre et à la raison, la liberté de religion et de conscience, le principe d’égale dignité humaine, dont découle l’égalité Homme-Femme.
“Le Conseil Français du Culte Musulman soumettra les textes fondateurs du CNI ainsi que le texte de la Charte aux responsables de mosquées, imams et acteurs locaux, en vue d’une adhésion et une consultation les plus larges possibles”, indique Mohamed Moussaoui.
Le texte va ainsi formaliser l’adhésion des fédérations qui compose le Conseil français du Culte musulman aux valeurs de la République. Fin octobre, Emmanuel Macron avait lui-même réclamé au conseil cette réaffirmation formelle des principes républicains.
Selon le président du CFCM, la charte fait référence aux actes hostiles visant essentiellement les fidèles en France. La bonne action est le style pacifique qui attire l’autre. Le musulman doit ainsi se référer à la tradition de son Prophète et au Livre de son Seigneur. “Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Dieu. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés”, Coran 2, verset 282.