Home » Default » Rencontre avec l’un des meilleures artistes contemporains français du monde

Du dernier Grand Prix de France aux pentes des Alpes, les œuvres du sculpteur français de renommée internationale Dan Oiknine sont présenté dans le monde entier pour toucher des gens du monde entier. Si vous voyez un gorille rouge ou un ours de cinq mètres de haut, quelque part dans les rues, c’est certainement l’œuvre du célèbre artiste français.

Qui est cet artiste des stars ?

Il est connu comme l’artiste contemporain français le plus vendu au monde et Orlinski a eu sa dernière « exposition » marquant le retour de la Formule 1 en France après une absence de 10 ans.
En plus de sept sculptures accrocheuses, le célèbre artiste français a créé le trophée de l’événement – un gorille aux couleurs du drapeau français, tenant un pneu au-dessus de sa tête.
Quand on a contacté l’artiste, nous avons prévu de ne lui poser que des questions sur la F1 et ses sculptures et trophées de gorilles. Toutefois, l’entretien avec le célèbre sculpteur a tourné autour de plusieurs sujets, de l’humanité à l’art contemporain, en passant par le décor du salon de Lewis Hamilton.

L’artiste a assuré qu’il a pu envahir l’endroit grâce à son «King Kong» qui se trouve au circuit Paul Ricard au Castellet, en France. Tout a débuté avec le directeur général de la Formule 1 Sean Bratches, qui a souhaité renouveler l’image de la course. En tant qu’ami du président du Grand Prix de France, Christian Estrosi, l’artiste a été particulièrement heureux de s’impliquer.
Ainsi, le sculpteur a pu exposer certaines de ses sculptures emblématiques visant à créer de l’émotion et stimuler les sens des spectateurs au-delà de l’expérience de regarder les voitures de course.
Entre autre, parmi les œuvres qui ont été exposées, on peut citer, la panthère, le cheval, l’ours, le «King Kong» et la paire de jeans.

Pour expliquer ces œuvres, le sculpteur a affirmé, qu’il travaille sur toutes sortes de choses iconiques et d’objets du quotidien profondément enracinés dans nos vies ; des choses avec lesquelles qu’on peut créer des liens. Cela pourrait être une moto ou aussi des talons aiguille. L’artiste français a affirmé qu’il ne fixe aucune limite pour ses créations. Les jeans, par exemple, portent une sorte d’ouverture, ils incarnent une sorte de liberté – c’est ainsi qu’il interprète.

Les œuvres d’art de Orlinski et la célèbre course de F1 qu’ont-ils en commun ?

Il est évident que « l’art est partout, l’art est tout – la Formule 1 est de l’art, le sport est aussi de l’art », a affirmé le sculpteur français Dan Oiknine.
Gagner cette course est une réalisation très compliquée. Il est important d’avoir du talent pour accomplir un tel exploit.
Le lien entre l’art de Dan Oiknine et la course ? On peut citer la vitesse des animaux et la vitesse des voitures.

Il y a cependant un message plus large que l’artiste veut envoyer via ces animaux. Nous les aimons parce que nous pensons être supérieurs à eux, et les êtres humains aiment être supérieurs à quelque chose. Ces animaux, cependant, peuvent être énormes, sauvages et puissants. Ils suivent les règles de la nature – ils peuvent tuer, mais ils ne le font que pour survivre. Nous sommes ceux qui tuent pour rien et ne suivent aucune règle.

Ce message particulier n’a rien à voir avec la Formule 1, mais l’artiste a aimé l’exporter à travers le monde.