Home » Default » Richard Orlinski et Jean-Claude Biver, l’art du partenariat et de la fusion

Le célèbre artiste français Richard Orlinski et le très célèbre chef d’entreprise de haute horlogerie, Jean-Claude Biver, sont deux personnalités hors normes. En effet, le sculpteur dont les œuvres sont les plus vendues au monde et l’homme d’affaire qui a pu métamorphoser l’industrie d’horlogerie, ont collaboré afin de créer une montre œuvre d’art.

Une collaboration exceptionnelle

Au stand de la célèbre marque d’horlogerie Hublot du Salon de Bâle, c’est l’effervescence complète. Plusieurs journalistes, collectionneurs et amis n’attendent plus qu’un moment privilégie avec le charismatique Biver. Représentant la figure mondiale de l’horlogerie depuis qu’il préside la division montres au sein de l’entreprise LVMH, Jean-Claude Biver, est connu comme l’homme d’affaire qui a pu sauver la montre mécanique en propulsant trois des plus grandes marques d’horlogeries, Hublot, Omega et Blancpain au rang des blockbusters de l’horlogerie suisse.

Néanmoins, l’homme d’affaire est surtout connu comme étant un patron humaniste et très proche de ses collaborateurs avant d’être une star. L’artiste français, Richard Orlinski, dont les œuvres sont les plus vendues dans le monde a commencé à collaborer avec la célèbre marque d’horlogerie Hublot, depuis 2015, malgré qu’entre les deux hommes rien n’est en commun. Alors que Jean-Claude Biver, qui incarne une icône suisse, constituant un vrai couteau suisse, en produisant du bon fromage dans sa ferme tout près de Vevey, l’artiste français au look rockeur, a rejoint l’art qu’à l’âge de 38 ans en réalisant des sculptures pop, en reprochant au monde d’art d’être sectaire. Boudé par les élites du domaine artistique, le sculpteur français a répondu à ces derniers en exposant ces magnifiques œuvres à ciel ouvert, dans des endroits publics à Courchevel, Los Angeles, Miami, Aspen, mais aussi dans plusieurs villes de l’hexagone. En effet, le célèbre sculpteur n’a pas hésité d’installer ses énormes œuvres bestiaires de couleur vive avec des facettes, dans des places publiques.

L’art est accessible à tout le monde

Ayant exposé ses œuvres dans plus de 90 galeries dans le monde, l’artiste assure que sa sculpture de la pin-up jaillissant d’un crocodile s’est envolé à 15 millions d’euros en 2014. Richard Orlinski est convaincu qu’il est important de rendre l’art accessible à tout le monde y compris les jeunes qui peuvent acheter des sculptures miniatures à moins de 50 euros.

Néanmoins, il est important de mentionner que les deux hommes qui sont créatifs et explosifs sont de ceux qui veulent montrer la voie.