Home » Default » Richard Orlinski : le sculpteur des stars

Richard Orlinski, surnommé ‘le sculpteur des stars’, poursuit son chemin. Tout le monde connaît son bestiaire coloré et ludique où un Wild Kong se frappant la poitrine côtoie un lion, une panthère ou un crocodile à facettes ou en dentelle de bronze, d’aluminium ou de résine.
Le sculpteur contemporain français possède une fonderie à Saint-Jeannet, où une trentaine d’employés concourent la réalisation de ses œuvres. Avec ses gorilles, ses loups et ses panthères, l’artiste contemporain français fait exploser sa cote. Pour ce dernier, tout est parti d’un crocodile… C’est le début de son concept ‘Born Wild’. L’homme et le crocodile ont en commun le cerveau reptilien (assurant les fonctions vitales de l’organisme en contrôlant, l’équilibre, la température corporelle, la respiration, la fréquence cardiaque, etc.), un cerveau sans mémoire. L’artiste français voulait laisser un petit message, canaliser la violence en quelque chose de (+), comme les animaux sauvages qui, eux, tuent par nécessité. Mais pourquoi le sculpteur contemporain français a-t-il choisi le crocodile ?

Antérieur aux dinosaures, âgé de 68 ans, c’est l’unique animal qui a été le témoin de toute l’humanité. Richard Orlinski lui a donné des proportions qui n’existent pas dans la nature : la tête, le corps et la queue ont la même dimension. Il est bleu, en référence à l’art chinois.

L’été dernier, ses œuvres ont été exposées sur les sommets de Courchevel…

Cet artiste contemporain aime susciter l’émotion. Il veut que tous les gens puissent avoir accès à son art, quels que soient leurs moyens matériels. Les sculptures de ce dernier interpellent tous les publics (jeunes, personnes âgées, etc.), certainement parce que celles-ci sont toujours en mouvement. Il adore jouer avec les matières et les couleurs : l’albâtre, le cristal de roche, l’onyx rouge, le bois pétrifié, le marbre, l’aluminium, etc.

Richard Orlinski ne travaille pas tout seul. Il n’est ni fondeur, ni polisseur, ni soudeur. Il a une équipe d’artisans qui coopèrent avec lui dans toute la France. Cet artiste français choisis la technique selon la complexité de la pièce et son aspiration. Richard utilise les technologies de son temps, comme celles de l’aéronautique et de l’automobile, et matériaux adéquats, comme la résine et l’aluminium. L’art de ce dernier est très loin de celui du sculpteur de pierre. Cet artiste adore l’idée de pouvoir amener le musée aux spectateurs. Cette année, il expose à l’étranger et dans plusieurs stations en France.

Il ouvre des galeries d’art ouvertes à tous au Japon, en Inde, aux USA, et au Mexique. Il souhaite pouvoir amener l’art au plus grand nombre de manière gratuite.